mardi 6 mai 2008

Photos trouvées


Photos perdues, photos vendues, photos jetées, elles nous attendent sur une brocante, au fond d’un tiroir inexploré. Les frustrés du numérique, les nostalgiques de l’argentique adorent ces traces d’un passé qui nous paraît déjà lointain. Classées puis numérisées, les photos trouvées alimentent de nombreux sites Internet qui leur sont entièrement dédiés aux Etats-Unis. 617 photos sur ce site ou sur celui-là plus américain. L’émotion n’est jamais loin avec l’étonnant récit en images de la vie d’une fille entre 1936 et 1970. Une vie d’inconnue, quelle chose étrange ! Vous pouvez même trouver un site qui ne publie que des photos non tirées extraites des entrailles d’appareils hors d’usage. Toutes ces images alimentent les imaginations et donnent lieu à des productions telles le documentaire « Other’s people pictures » et à des livres dont celui de l’universitaire Michel Forizot.
Mais
la plus belle histoire de photos trouvées nous vient d’Egypte. Dans le désert, un guide touristique découvre une sacoche militaire pleine de correspondances et de photos. Elle a été perdue en 1943 par l’estafette Alec Ross. Grâce à la BBC, le guide Khaled Makram retrouve la sœur de Ross et lui remet les affaires personnelles de ce dernier, mort trois ans plus tôt.
Les photos trouvées ne sont pas uniquement des fragments d’histoire, elles peuvent servir aussi de matériel de base à des créateurs. Le plasticien Thomas Lelu a publié chez
Léo Scheer un « Manuel de la photo ratée ». Un petit chef d’œuvre d’humour. L’artiste Christian Boltanski joue à plein des émotions que nous pouvons avoir face à des photos d’inconnus avec « L’album de la famille D » dans lequel il reprend une phrase de Roland Barthes « d’un corps réel qui était là sont parties des radiations qui viennent me toucher, moi qui suis ici, peu importe la durée de la transmission photographique de l’être disparu, elles viennent me toucher comme les rayons différés d’une étoile. » Boltanski pioche dans un fouillis de près de 10000 photos, négatifs, positifs, photos découpées au gré de son inspiration.

Si vous aussi vous voulez « jouer » avec les photos trouvées, exercez-vous à partir du site de partage de photos
Flickr des centaines de milliers de photos sont proposées à la communauté, une vraie mine d’images de la société du XXI° siècle.

1 commentaire:

henri a dit…

Photoshop est aussi un allié des collectionneurs!